Partagée, embarquée ou intégrée, la connectivité des véhicules permettra le développement de nombreux services et l’amélioration de la sécurité routière. Elle supposera aussi une réflexion et un cadre pour que les usagers adhèrent à ces technologies, supposant l’implication commune des constructeurs et des opérateurs, concernant entre autres la protection et la maîtrise des données mais aussi la concurrence sur ce marché qui s’invitera dans les véhicules. Didier Bollecker, Président de l'Automobile Club Association (ACA)

Soyez actifs

Les voitures équipées de capteurs et de dispositifs de localisation et de communication peuvent collecter et envoyer de plus en plus de données concernant les conducteurs. Cela comprend des informations sur le comportement et les habitudes du conducteur lorsqu’il est au volant. Les voitures de demain seront capables de communiquer au sujet de vos préférences de conduite, afin d’améliorer la sécurité, la durabilité et la praticité.
Les dispositifs des voitures connectés disponibles actuellement peuvent aider les services d’urgences à venir vous secourir en cas d’accident, peuvent vous proposer des offres commerciales sur-mesure en fonction de votre trajet ou vous tenir informés des besoins en maintenance de votre voiture. Les données concernant l’état du véhicule, le nombre de passagers et vos habitudes de conduite, permettent aux différents prestataires de vous proposer des services personnalisés.
L’Automobile Club Association ainsi que la Fédération Internationale de l’Automobile pensent que l’accès à vos habitudes de conduite ne devrait être autorisé seulement qu’avec votre consentement éclairé. Vous devriez être le seul à décider si vos données peuvent être partagées et avec qui. Cela vous permettrait de choisir les services dont vous avez besoin pour vos trajets, durant toute la durée de vie de votre véhicule.

FAQ

Les Etats membres doivent veiller à ce que la confidentialité des données privées soit protégée. La Commission Européenne devrait soutenir le développement d’une infrastructure de communication interopérable et intelligente et continuer son travail de normalisation tout en assurant la neutralité technologique, pour encourager les innovations dans ce domaine. Martin Schultz, President du Parlement Européen

#MyCarMyData

Orange Business @orangebusiness
Hacking de #VoituresConnectées : comment atténuer les menaces de l'#IoT ? https://t.co/qdvsmhqxf6 #cybersécurité https://t.co/ouHSzN6Cul
Jacob Bangsgaard @FIA_Region_I
We need legislation to ensure drivers retain ownership of #connectedcar data #mycarmydata https://t.co/nnHsyo5F4u https://t.co/XWB2T5wtiO

Campagne

L’Automobile Club Association (ACA), en lien avec la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) Région 1, a lancé la campagne « My Car My Data » le mardi 24 novembre 2015 au Parlement Européen de Strasbourg. Les résultats d’une étude technique concernant les données qui sont transmises par les voitures connectées ont été présentés, ainsi que les réactions des automobilistes, analysées dans un sondage. Didier BOLLECKER, Président de l’Automobile Club Association, Evelyne GEBHARDT, Députée au Parlement Européen et Thierry WILLEMARCK, Président de la FIA Région 1 ont pris la parole à cette occasion.

Interview et discours de M.Didier Bollecker, Président de l'Automobile Club Association, au sujet de la campagne "MyCarMyData"

Avoir un système eCall dans la voiture conduit à l'obligation d'avoir une plate-forme dans le véhicule pour faire fonctionner des logiciels et des applications informatiques. Ce doit être une plate-forme ouverte à différents prestataires, qui peuvent l'utiliser pour fournir différents service, en cas d'accord par le propriétaire de la voiture. Cela crée beaucoup de possibilités. Guy Verhofstadt, Député Européen

Recommandations pour protéger les consommateurs

Protection des données

La législation doit garantir un consentement éclairé concernant l’accès aux données d’un véhicule. Cela signifie que les consommateurs doivent savoir quelles données sont transmises et dans quel but. Les automobilistes doivent conserver la propriété des données produites par leur voiture et contrôler leur usage, tant qu’ils sont propriétaires du véhicule.

 

Libre choix

Les automobilistes doivent avoir le droit de choisir leur fournisseur de services et choisir des produits et services qui correspondent à leurs besoins. Il faut garantir le droit de choisir parmi une variété de fonctionnalités de produits sûrs. Les fournisseurs de services doivent également être interchangeables durant toute la durée de vie du véhicule, sans aucune charge administrative supplémentaire.

 

Libre concurrence

Une grande variété de fournisseurs de services devraient pouvoir développer des produits et fonctionnalités pour les données du véhicule, assurant ainsi une libre concurrence dans un marché ouvert. Cela permettrait à l’automobiliste de choisir lui-même le fournisseur d’accès qui aura accès à ses données et offrirait des fonctionnalités associées via une plateforme télématique ouverte et sécurisée.